jeudi 8 janvier 2009

Firmament de la Navrance : Le plomb et la plume



André Gide disait : "Je n'écris que pour être relu".
A propos d'Abd-Al-Malik, on a envie d'écrire "Il n'écrit que pour être relou".

On est d'accord : "C'est du lourd" est de très, très loin le morceau le plus navrant publié en 2008.
Relayé par France Inter et Telerama, le scoop est finalement passé : des blacks en survêtement, y en a des bien.
Ouf. Je retourne de ce pas à la Fnac me réconcilier avec la France d'en bas.

Heureusement, 2009 est là et les challengers de la Navrance doivent, quelque part dans une chambrette française mordiller leur bic et ourdir leur revanche.
On a grand peine à imaginer où tout ça nous mènera, mais j'ai pas hâte d'y être.

9 commentaires:

coolbeans a dit…

Yes ! Enfin de retour ! Bonne année !
Maintenant, je relis ton post parce que je n'ai rien compris tellement j'étais excité de te relire... ;-)

dragibus a dit…

you were not quite dead comme dirait des anglais faisant du cheval avec des noix de coco il y a bien longtemps

Hobnobs a dit…

Y étant passé complètement à coté du fait de mon insularité, j'ai cliqué sur le lien pour voir de quoi il retourne. Et effectivement, c'est du lourd, de la bonne grosse bouse. Je suis content d'y avoir échappé... Fais-moi rire, dis-moi que ça passe à la radio et à la télé!

Sinon, à l'opposé, je recommande chaudement le double album de Mendelson.

The Civil Servant a dit…

Ah mais l'année commence bien avec le retour du brameur de service !
Car le chevreuil ça oui, c'est du lourd, c'est du lourd !
(bon ok je sors)

Flop a dit…

L'ignominie de ce morceau doit se mesurer à une aune plus grande que celle d'une année.

davay a dit…

En même temps, je me lève tout les matin en me grattant les bourses, je m'excuse platement devant monsieur Malik que à ses yeux et contrairement à la sienne, ma vie soit pas du lourd. Je comprend et je baisse les yeux quand il me fait la leçon, moi l'horrible fils de bourgeois, donc plein de thune, donc de droite, donc indifférent à mes congénères, donc destructeur effréné de voiture de sport, coupable d'avoir subit au volant la fellation d'une blonde de mon choix avant de me prendre un poteau électrique à la sortie de Courchevel. Je baisse les yeux effectivement, tellement mes parents étaient d'horribles connards cyniques, ma mère une pute en fourrure dont la seule préoccupation était ses parties de bridge au rotary club. Et la légèreté de mon père qui bossait trop peu par rapport à ses revenus faramineux (je le sais par Abd al malik lui même, qui as consulté le fichier Edwige avant d'écrire sa mélopée envoutante). Quel dommage de ne pas avoir eu un père immigré, travailleur sur les chantiers et une mère parent isolé dans un HLM, de ne pas être classé dans les mecs biens pour me sentir un peu humain...Vivement que Michael J fox sorte de son parkinson pour enfin nous révéler le secret ultime du retour dans le temps... mais que ferais je si cette possibilité m'était offerte ? alourdir ma vie ? ou alléger celle de Abd al malik ?

Jean-Pierre Moya a dit…

Impeccable Chevreuil, sois maudit ! Tu m'as piqué mon post d'aujourd'hui. Je n'aime pas spécialement écrire pour dire du mal de quelqu'un, mais l'Abd El Malik en question m'a sérieusement pompé l'air ce midi sur Inter, et comme ce n'est pas la première fois, c'était sans doute la fameuse goutte d'eau. Et c'est pas tant ce connard hydrocéphale qui me les brise, que toute la bande de flagorneurs qui s'extasie autour de lui la bouche en cul de poule.
Bon, si on passait à autre chose...

Anonyme a dit…

Moi, j'aime bien Abdl malik, j'aime beaucoup sa plume car il e a une. CA sonne bien ce qu'il écrit.
Ca sonne bien.

Monsieur Benjamin a dit…

Enfin de retour bibiche !
Même pour dire du mal des autres ça fait du bien (espèce de pro-Israélien tiens !)
Il y a dû avoir du retard sur le réseau (ce titre est sorti il y a bien 2 mois), ou alors tu étais occupé à bien plus important ?? ;-)
Bise et welcome back pour m'instruire à nouveau, je recommençais tout juste à réécouter du prog...